Les startups de la mobilité ouvrent la voie alors que le financement des startups technologiques africaines chute de 62 % en glissement annuel au premier trimestre 1 

·
9 avril 2024
·
4 min read

Les startups africaines de mobilité ont attiré le plus de financements au premier trimestre 1, le financement total ayant chuté de 2024 % sur un an.

Après de mauvais résultats qui ont vu les startups africaines lever 2.2 milliards de dollars en 2023, le consensus parmi de nombreux fondateurs et investisseurs était que très peu de choses changeraient au cours des premiers mois de 2024.

Les données provenant Point Intellectuel confirme cette prédiction, puisque les startups n'ont levé que 329.5 millions de dollars dans le cadre de 51 transactions au premier trimestre 1. Au même stade l'année dernière, les startups en Afrique avaient levé 2024 millions de dollars, bien qu'une grande partie soit due à l'investissement de MNT-Halan. Augmentation de 400 millions de dollars en février.

Même si le financement reste faible, la croissance est constante d’un mois à l’autre. Avec 70.7 millions de dollars collectés en janvier, il y a eu une légère baisse à 67.8 millions de dollars en février, et les chiffres ont de nouveau augmenté en mars pour atteindre 190 millions de dollars.

Publicité

Bouger levé 100 millions de dollars en mars, mais même sans cela, le financement aurait été de 90.8 millions de dollars en mars.

La mobilité et la fintech ouvrent la voie

Données de financement du premier trimestre 1

Les startups de la mobilité ont levé le plus de fonds au premier trimestre 1. Moove a ouvert la voie avec 2024 millions de dollars issus d'un cycle de série B mené par Uber en mars et 110 millions de dollars de financement par emprunt pour son expansion en Inde. Bloomberg avait précédemment annoncé qu'Uber était en pourparlers pour diriger la série B de la startup.

Moove permet aux chauffeurs de VTC d'obtenir des véhicules sans payer d'avance, et l'investissement d'Uber a été le point culminant d'un partenariat qui a débuté en 2020. Le modèle de Moove a venir sous le feu au Nigeria, où les conducteurs se plaignaient du plan de remboursement, qui était aggravé par la hausse des coûts opérationnels.

Outre Moove, Planet42 levé $ 16 millions de Standard Bank et Ampersand ont levé 12 millions de dollars en janvier, portant le montant levé par les startups de mobilité à 178.6 millions de dollars.

Le financement des fintechs est resté faible, avec seulement 38 millions de dollars levés sur trois mois.

Soyez le plus intelligent de la pièce

Rejoignez les 30,000 5 abonnés qui reçoivent Techpoint Digest, un tour d'horizon hebdomadaire et quotidien amusant de XNUMX minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Tout en partageant ses attentes pour 2024, Maelis Carraro, associée directrice de Catalyst Fund, a déclaré qu'elle le financement attendu pour les startups de technologie climatique se poursuivra alors que de plus en plus d’investisseurs ont levé des fonds pour investir dans des solutions climatiques sur le continent.

Alors que seule une poignée de startups de technologies climatiques ont levé des fonds en 2024, le secteur était le troisième le plus financé au premier trimestre.

Les destinations et les types de financement restent inchangés   

Il n’y a eu aucune surprise quant à la destination du financement, les coupables habituels – le Nigéria, l’Égypte, l’Afrique du Sud et le Kenya – ayant remporté 82 % du financement.

Le financement en fonds propres reste une source majeure de financement pour les startups sur le continent à hauteur de 87.8 %, la dette représentant 11.6 % du financement. Moins de 2 millions de dollars ont été collectés en subventions.  

Les étapes ultérieures se sont développées 

Une grande partie de l'activité de financement au premier trimestre a eu lieu à des stades ultérieurs, bien que les cycles de financement non divulgués aient représenté la majorité du financement (1 millions de dollars) au cours de cette période.

La série B de 100 millions de dollars de Moove était la seule ronde de série B enregistrée, mais les startups de série A ont levé 48 millions de dollars.

Plus loin dans l'entonnoir, les tours de table ont totalisé 30.7 millions de dollars, les tours de pré-série A ont totalisé 6.7 millions de dollars et le financement de pré-amorçage s'est élevé à un maigre 3.6 millions de dollars.

Acquisitions  

Les conversations autour des opportunités de sortie sont devenues plus fréquentes au cours de la dernière année, alors que les investisseurs recherchent des rendements. Même si l’intérêt pour les startups africaines demeure, la plupart des investisseurs affirment que les sorties sont nécessaires pour renforcer les arguments en faveur d’un investissement dans les startups africaines.

Les actions secondaires constituent une excellente opportunité pour les investisseurs débutants, mais les introductions en bourse étant une option peu probable, les acquisitions offrent aux investisseurs la possibilité de récupérer leurs investissements.

Il y a quand même un léger problème. La plupart des acquisitions restent confidentielles, alimentant les spéculations selon lesquelles elles auraient pu rapporter peu de rendement financier.

Les acquisitions notables comprennent :

Davantage de fonds axés sur l'Afrique ont été lancés   

Des financements supplémentaires sont nécessaires pour réduire les effets de la pénurie de financements, et plusieurs entreprises axées sur l'Afrique ont lancé ou clôturé de nouveaux fonds.

Le plus grand d'un mile était celui de Partech. L'entreprise a frappé le deuxième fermeture d'un fonds de 300 millions de dollars, le plus important destiné aux startups africaines. Il investira depuis la graine jusqu’aux premiers stades de croissance.

Satgana collectés 8.6 millions de dollars pour investir dans des startups de technologies climatiques en Afrique et en Europe. Il avait initialement prévu de lever 32.4 millions de dollars, mais n'a pas réussi, signe des difficultés auxquelles sont actuellement confrontés les nouveaux gestionnaires de fonds pour lever des capitaux.

Iyinoluwa Aboyeji, ancien co-fondateur d'Andela annoncé le lancement d'Accelerate Africa, un accélérateur soutenu par une subvention de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Aboyeji, qui dirige déjà Future Africa, espère prendre la place laissée par la décision d'Y Combinator de réduire ses activités sur le continent.

P1 Ventures a également clôturé la deuxième clôture de son fonds de 35 millions de dollars et prévoit d'étendre ses opérations au Sénégal et au Kenya. Parmi les autres investisseurs lancés figurent BimaLab Africa Insurtech Accelerator, Entreprises Sawari, Injaro, Seedstars et weVentures.

Méthodologie  

Les données de financement utilisées dans cet article sont basées sur des données accessibles au public et ne prennent en compte que les montants de financement divulgués. Les nomenclatures du secteur des startups peuvent différer de ce qui est disponible ailleurs.

Par exemple, même si des startups comme Moove et Planet42 sont souvent qualifiées de fintechs de mobilité, nous les avons classées comme startups de mobilité.

Veuillez noter que seules les entreprises dont la majorité de leurs opérations se trouvent en Afrique ont été prises en compte pour ce rapport. Cela signifie que même si les fondateurs d'une startup ne sont pas africains, ils sont inclus si l'Afrique constitue la majorité de leurs opérations.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe