Comme Twitter, Facebook veut maintenant que vous lisiez les articles avant de les partager

·
11 mai 2021
·
2 min read

Le géant des médias sociaux, Facebook, a annoncé une nouvelle fonctionnalité qui verra les utilisateurs obtenir une fenêtre contextuelle leur demandant s'ils ont lu un article qu'ils ont l'intention de partager. Cette fonctionnalité, qui prend effet aujourd'hui, a été annoncée hier sur Twitter

Bien que la fenêtre contextuelle invite les utilisateurs à lire l'article, ils peuvent toujours le partager sans le lire. Par The Verge, cette fonctionnalité sera déployée auprès de 6 % des utilisateurs d'Android dans le monde. 

Cette nouvelle fonctionnalité emprunte une feuille à Twitter qui a commencé à tester une fonctionnalité qui invite les utilisateurs à lire un article avant de le partager. Les particuliers et les gouvernements ont fréquemment accusé Facebook de contribuer à la diffusion de fausses nouvelles avec ses plateformes, 1,000 XNUMX entreprises allant jusqu'à protester en pas de publicité sur la plateforme en Juillet 2020.

Il s'agit probablement d'une tentative de Facebook de lutter contre la diffusion de fausses nouvelles ou de théories du complot sur sa plateforme. Cependant, ce n'est pas la première tentative de Facebook de le faire. Avant les élections générales du Royaume-Uni en 2019, il a annoncé qu'il supprimer les faux comptes et réduire la portée des articles qui ont été démystifiés par des vérificateurs de faits tiers indépendants.

Publicité

Les gouvernements, pour leur part, ont tenté de limiter la propagation de la désinformation. En 2018, l'Allemagne a promulgué sa loi sur l'application des réseaux (la loi NetzDG), qui obligeait les sociétés de médias sociaux à mettre en place des procédures d'examen des plaintes concernant le contenu hébergé sur leur plateforme. Facebook est tombé sous le coup de la nouvelle réglementation et a été frappé d'un Amende de 2 millions d'euros en 2019.

Nous sommes en 2021 et les utilisateurs peuvent toujours partager un article sans le lire. Ceux qui pensent que cette décision est, au mieux, une tentative de Facebook pour apaiser ses détracteurs ne se trompent peut-être pas. Et compte tenu de l'inefficacité des tentatives précédentes de l'entreprise pour lutter contre les fausses nouvelles et la désinformation, il y a tout lieu d'être sceptique.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe