La SEC américaine accuse le fondateur de Tingo, Dozy Mmobuosi, de fraude massive

·
18 décembre 2023
·
2 min read
Dozy Mmobuosi, fondateur et PDG de Tingo.

La Securities and Exchange Commission des États-Unis a accusé Mmobuosi Odogwu Banye, également connu sous le nom de Dozy Mmuobosi, d'avoir fraudé les investisseurs de trois sociétés en gonflant les performances financières de trois de ses sociétés : Tingo Group, Agri-Fintech Holdings et Tingo International Holdings.

La SEC allègue que Mmuobuosi a déformé les informations sur les opérations et les finances de Tingo. Selon une déclaration déposée par la SEC, la société a également fabriqué des relations avec des clients tout en « obtenant frauduleusement des centaines de millions d'argent ou de biens grâce à ces stratagèmes ».

Cherchant une aide d'urgence, la SEC vise à mettre un terme à la diffusion de fausses informations et à protéger les actifs des entreprises et des investisseurs. Cela survient un mois après la négociation des actions Tingo. temporairement suspendu par la SEC. Selon un communiqué, la suspension découle d'inexactitudes diffusées par la société à travers des communiqués de presse et des dépôts périodiques auprès de la SEC.

Tingo était récemment le objet d'un rapport Hindenburg qui qualifiait l'entreprise d'"arnaque exceptionnellement évidente". Le rapport de Hindenburg jette le doute sur de nombreuses affirmations faites par Mmobuosi et les sociétés sous l'égide de Tingo.

Publicité

Selon le rapport, les affirmations de Tingo selon lesquelles elle aurait vendu plus de 12 millions de smartphones à des agriculteurs africains étaient fausses. Les coopératives agricoles, prétendument partenaires du projet, ont nié faire affaire avec l'entreprise. Nwasa, un marché agricole lancé par Tingo, n'a jamais été achevé et les recherches de Hindenburg ont affirmé que l'entreprise n'avait jamais existé. Mmuobuosi avait précédemment affirmé que le marché traitait moins de 500,000 2019 transactions en mai 2, ajoutant qu'il devrait atteindre XNUMX millions.

Dans sa demande d'urgence, la SEC demande une ordonnance d'interdiction temporaire gelant les actifs de Mmuobuosi, lui interdisant le transfert d'argent ou de biens, interdisant la vente des actions d'Afri-Fintech et du groupe Tingo, empêchant la destruction des dossiers et ordonnant une justification pour allègement préliminaire.

L'enquête de la SEC est en cours, menée par le bureau régional de New York avec la coopération du département d'application du Nasdaq.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe