La République du Congo va construire le premier centre de données fibre optique d'Afrique centrale pour 72.8 millions de dollars

·
20 mai 2024
·
2 min read
Centre de données

Les nouvelles: 

  • Les rapports indiquent que la République du Congo a commencé le développement d'un centre de données de trois étages dans le district de Bacongo à Brazzaville pour abriter le centre de données national conçu pour stocker et traiter les données numériques de la nation centrafricaine. 
  • La construction verra un câble à fibre optique de 600 kilomètres sur les principales routes d'interconnexion avec le Cameroun (341 km) et la République centrafricaine (281 km) via le fleuve Congo.
  • Le projet bénéficie d'un financement de 72.8 millions de dollars (66.97 millions d'euros), dont 57 millions de dollars (52.47 millions d'euros) du Banque africaine de développement (BAD) et 15.8 millions de dollars (14.50 millions d'euros) du gouvernement du pays.

Un total de 14.6 millions de dollars (13.8 millions d'euros) a été réservé pour la construction et l'exploitation du centre de données. 

Le bâtiment comprendra des salles de serveurs, des salles de surveillance et de supervision ainsi que des salles de conférence. De plus, la structure de trois étages abritera les équipements énergétiques et de climatisation dont le nouveau centre a besoin pour fonctionner correctement, qui devraient être livrés d'ici décembre 2024. 

Selon Michael Ngakala, coordinateur du projet de dorsale à fibre optique en Afrique centrale, la République du Congo deviendra bientôt le seul pays d'Afrique centrale doté d'un centre de données.

« A terme, les visioconférences que nous organisons ici ne passeront plus par un serveur en Europe, en Amérique ou ailleurs avant de revenir vers nous. Tout se passera ici », a-t-il assuré. 

Publicité

Le coordinateur a noté que les données produites dans le pays sont stockées à l'étranger, c'est pourquoi les noms de domaine congolais se terminent généralement par « .fr » ou « .com », au lieu du nom de domaine congolais qui se termine par « .cg ».

À l’avenir, cela devrait changer à mesure que le pays pourra héberger toutes les données publiques dans le nouveau centre de données. Les opérateurs de télécommunications, les banques, les compagnies d'assurance et d'autres entreprises privées peuvent également héberger et sauvegarder leurs principaux sites de stockage au centre national. 

Ce développement a été salué comme une contribution significative à l'avancement de l'économie numérique du Congo, ainsi qu'une opportunité pour le pays de renforcer sa sécurité numérique en prenant le contrôle de ses données.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe