TLcom Capital clôture un deuxième fonds à 154 millions de dollars

·
23 avril 2024
·
6 min read
Partenaires de TLcom Capital, Ido Sum, Omobolaji Johnson, Andreata Muforo, Maurizio Caio et Eloho Omame
Partenaires de TLcom Capital, Ido Sum, Omobolaji Johnson, Andreata Muforo, Maurizio Caio et Eloho Omame

Vous trouverez ci-dessous une version différée de notre newsletter phare, Résumé des points techniques

Chaque jour de la semaine, 30,000 5 abonnés reçoivent un résumé amusant de XNUMX minutes de l'actualité technologique africaine et mondiale, directement dans leur boîte de réception, des heures avant tout le monde.

Bonjour,

Victoria de Techpoint ici,

Voici ce que j'ai pour vous aujourd'hui :

  • TLcom Capital clôture son deuxième fonds à 154 millions de dollars
  • Les startups africaines ont besoin de sorties
  • Un gros bonnet de Binance en fuite arrêté au Kenya
  • M-KOPA et Bolt vont lancer plus de 5,000 XNUMX vélos électriques

TLcom Capital clôture son deuxième fonds à 154 millions de dollars

Partenaires de TLcom Capital, Ido Sum, Omobolaji Johnson, Andreata Muforo, Maurizio Caio et Eloho Omame
Partenaires de TLcom Capital, Ido Sum, Omobolaji Johnson, Andreata Muforo, Maurizio Caio et Eloho Omame

TLcom Capital a scellé l'affaire sur son TIDE Africa Fund II, levant la somme énorme de 154 millions de dollars, dépassant son objectif initial de 150 millions de dollars. 

Ce fonds est destiné à l'amorçage et au développement de startups à travers le continent, avec un accent désormais mis sur l'Afrique du Nord, en commençant par l'Égypte.

Sa liste d’investisseurs est impressionnante, avec des poids lourds comme la Banque européenne d’investissement, AfricaGrow, Visa Foundation et Bertelsmann qui se joignent aux investisseurs fidèles comme IFC et CDC Group.

TLcom ne plus s’en tenir uniquement à l’Afrique subsaharienne ; elle déploie ses ailes en Afrique du Nord, à commencer par l'Egypte. Elle a déjà réalisé deux investissements : l'un dans la start-up fintech sud-africaine Littlefish et le second dans la start-up égyptienne de logistique ILLA.

Quelle est sa stratégie d'investissement ? S'en tenir à ce qui a fonctionné auparavant – se concentrer sur les semences et la série A, avec des chèques initiaux allant de 1 à 3 millions de dollars et garder un peu d'argent de côté pour les suivis.

Et elle redouble d'efforts pour soutenir les fondatrices féminines, avec 30 % de son portefeuille déjà dirigé par des femmes. Eloho Omame, cofondatrice du fonds dédié aux femmes FirstCheck, a même rejoint TLcom en tant que partenaire, apportant son expertise.

Soyez le plus intelligent de la pièce

Rejoignez les 30,000 5 abonnés qui reçoivent Techpoint Digest, un tour d'horizon hebdomadaire et quotidien amusant de XNUMX minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Son palmarès en dit long : 17 startups soutenues, dont la licorne Andela, et un premier fonds qui a ouvert la voie à des succès comme Kobo360 ou Twiga Foods. Elle gère également plus de 300 millions de dollars d'actifs.

Et ça ne s'arrête pas là. TLcom mise beaucoup sur les fondatrices féminines, avec 30 % de son portefeuille déjà dirigé par des femmes. Avec plus de liquidités dans la cagnotte, il est impatient d’augmenter encore ces chiffres.


Les startups africaines ont besoin de sorties

financement

Est-ce que le fait de réaliser des sorties rend la scène africaine du capital-risque attractive ? Maurizio Caio, le grand patron de TLcom Capital, estime que la réussite des sorties est ce qui fera vibrer la scène africaine du capital-risque. Mais attendez, revenons un peu en arrière.

Entre 2020 et 2022, les startups africaines étaient en feu, battant des records de levées de fonds à gauche et à droite. Nous parlons de licornes comme Wave et Flutterwave qui font des vagues dans la scène. Mais les choses ont empiré l’année dernière.

Le financement des startups a commencé à se tarir, et même des poids lourds comme Chipper Cash, mPharma et Paystack en ont ressenti le pincement, certains devant même licencier du personnel ou fermer complètement leurs portes.

Toute cette situation a obligé les investisseurs en capital-risque à repenser leurs plans de match. Les sociétés de capital-risque étrangères ont commencé à se retirer et tout à coup, tout le monde s’est concentré sur la rentabilité plutôt que de simplement dépenser de l’argent.

Alors, quelle est l’opinion des sociétés de capital-risque sur la situation du financement en Afrique ? Maurizio Caio a dévoilé la vérité dans une interview avec Chimgozirim. Fondamentalement, il a déclaré que malgré le resserrement des cordons de la bourse, les investissements en capital-risque dans les sociétés de portefeuille se maintiennent. Mais maintenant, ils sont très pointilleux sur l’endroit où ils placent leur argent.

Quant aux investisseurs qui investissent de l’argent dans des fonds de capital-risque, Maurizio se sent plutôt positif. TLcom Capital vient de clôturer un fonds massif de 154 millions de dollars, qui est l'un des plus grands fonds axés sur l'Afrique. C'est bien loin de leurs débuts, où ils prenaient trois ans pour collecter des fonds et n'étaient pas vraiment les enfants les plus populaires du quartier.

Pour plus de détails juteux, vous pouvez consulter L'histoire complète de Chimgozirim.


Un gros bonnet de Binance en fuite arrêté au Kenya 

Un portrait de Nadeem Anjarwalla, employé de Binance détenu au Nigeria
Nadeem Anjarwalla

Nadeem Anjarwalla, le gros bonnet de Binance qui s'est enfui depuis sa détention au Nigeria, a été arrêté par la police du Kenya. On dit qu'il sera renvoyé au Nigeria dans environ une semaine, grâce à INTERPOL.

La rumeur dit qu'il était repéré au Kenya récemment, et les autorités n'ont pas perdu de temps pour l'arrêter. La EFCC, INTERPOL et la police du Nigeria et du Kenya se sont mobilisées pour accélérer son extradition.

Juste pour vous rafraîchir la mémoire, Anjarwalla et son copain Tigran Gambaryan se sont retrouvés dans une situation délicate en février 2024. 

Gambaryan s'est retrouvé avec le sac dans le centre correctionnel de Kuje au Nigeria après Anjarwalla a commis un acte de disparition, même s'ils ont tous deux été accusés de choses graves comme l'évasion fiscale et le blanchiment d'argent.

Anjarwalla a apparemment réussi à s'enfuir en utilisant un passeport kenyan sournois après que son passeport britannique ait été saisi. 

Le président de la EFCC, Ola Olukoyede, a dévoilé la vérité en mars, affirmant qu'ils avaient toute une équipe de poids lourds internationaux comme INTERPOL, le FBI et les gouvernements du Royaume-Uni, d'Irlande du Nord et du Kenya qui travaillaient pour traduire Anjarwalla en justice.

Pendant ce temps, Gambaryan est tenter sa chance avec une caution, mais il semble que le tribunal ne soit pas très enthousiasmé par cette idée, surtout après la disparition d'Anjarwalla. Ils ont repoussé son enquête sur la libération sous caution au 22 avril 2024. 

C'est définitivement une affaire à surveiller ! Ou que penses-tu?


M-KOPA et Bolt vont lancer plus de 5,000 XNUMX vélos électriques

un homme sur une moto électrique

M-KOPA, une société fintech kenyane, et Bolt sont faire équipe pour déployer motos électriques au Kenya. Au cours des trois prochaines années, ils prévoient d'introduire plus de 5,000 XNUMX vélos électriques, tous gérés par la division Mobilité de M-KOPA. 

Ce partenariat vise à proposer des micropaiements numériques flexibles aux conducteurs, leur facilitant ainsi l'accès à ces trajets écologiques.

C'est plutôt cool car le Kenya a récemment publié son projet de politique nationale de mobilité électrique, qui devrait stimuler la production et l'assemblage locaux de véhicules électriques. 

Grâce à l'association de Bolt avec M-KOPA, les conducteurs peuvent louer des vélos électriques ROAM et Ampersand à un tarif réduit par rapport aux prix habituels du marché. Cette décision devrait réduire les coûts de possession d'environ 40 % par rapport aux vélos à essence traditionnels.

Pour mettre la main sur ces vélos électriques, les conducteurs doivent rejoindre la flotte grâce à un financement organisé par M-KOPA, ROAM et Ampersand. Ensuite, ils doivent opérer exclusivement sur la plateforme Bolt et deviendront éventuellement propriétaires des vélos après la période de location.

Ce qui est vraiment intéressant, c'est que ces vélos électriques ne produisent aucune émission et nécessitent moins d'entretien que les véhicules ordinaires. Ainsi, non seulement cela aidera les conducteurs à économiser de l’argent, mais c’est également une victoire pour l’environnement. 

Bolt se consacre aux initiatives respectueuses de l'environnement en Afrique depuis 2019, en investissant dans des projets axés sur les énergies renouvelables et la conservation des ressources.

Et comprenez bien, le directeur général de M-KOPA Mobility, David Damberger, a pour objectif de rendre la mobilité plus abordable pour les Kenyans, en particulier ceux qui sont sous-bancarisés.


Au cas où vous l'avez manqué

Ce que je lis et regarde  

D'ACQUISITIONS   

  • Si vous êtes un concepteur de produits et recherchez un rôle à distance, consultez ce lien pour plusieurs rôles.
  • Plusieurs entreprises recherchent des ingénieurs logiciels. Vérifier ce lien travailler à distance avec eux.
  • Vérifier ce lien pour plusieurs rôles de Product Manager à distance.
  • Si vous avez une startup en démarrage, postulez à Pitch2Win pour présenter vos idées à un panel de juges et d'investisseurs estimés. Les startups sélectionnées se disputeront un grand prix de 10,000 2024 $ de financement sans fonds propres et un voyage tous frais payés à l'IVS5 Kyoto, au Japon. Postulez avant le 2024 mai XNUMX, ici.
  • Faites une demande pour l'Initiative Visa Everywhere (VEI) avant le 6 mai 2024, ici
  • Seedstars a annoncé INFUSE 2024, une invitation mondiale à des applications innovantes visant à renforcer les systèmes de santé contre les menaces climatiques et à améliorer la vaccination. Appliquer ici.
  • Explorer ce site Internet pour trouver plusieurs opportunités d'emploi dans les données qui correspondent à vos préférences.
  • Si vous êtes un ingénieur logiciel, un concepteur créatif, un chef de produit, un chercheur en conception ou un technicien à la recherche d'un stage, veuillez cocher sur ce site.

Passez un super mardi !

Victoria Fakia pour Techpoint Afrique.

Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe