Les investisseurs pairs demandent un audit après la fermeture 

·
23 avril 2024
·
3 min read
Les pairs co-fondateurs

De nouveaux détails sont apparus suggérant que les cofondateurs de Thepeer ont pris la décision de cesser leurs activités deux semaines seulement après qu'un actionnaire a demandé un audit. 

La startup nigériane spécialisée dans les API, lancé avec la vision de faire des portefeuilles une option de paiement au Nigéria. Avant son arrêt, la startup levé $ 2.3 millions à travers deux tours d'investisseurs, dont Rallycap, Sunu, Timon Capital et BYLD Ventures. Flutterwave, Chipper Cash, Stitch et certains investisseurs providentiels ont également fourni des fonds pour la startup.

Co-fondateurs, Michael Okoh et Chike Ononye a annoncé la fermeture le 1er avril 2024, soulignant les difficultés liées à l'intégration des utilisateurs et les défis réglementaires, et a déclaré qu'ils restitueraient une partie des fonds levés aux investisseurs.

Réfléchissant à l'incapacité de Thepeer à atteindre une grande échelle, Ononye a reconnu la difficulté de fournir un nouveau mode de paiement. Ils devaient intégrer un bon nombre de portefeuilles pour rendre leur offre attrayante pour les commerçants, mais n’y sont pas parvenus. De plus, les intégrations nécessitaient des configurations individuelles pour chaque portefeuille.

"Notre argent pourrait nous durer plus de 2 ans, mais notre calcul pour mettre fin à Thepeer a été éclairé par notre expérience dans l'intégration des clients", a-t-il déclaré. Techpoint Afrique"C'était un processus complexe et long qui nous a coûté beaucoup de ressources. Malgré ce qui semblait être un chemin d'accès important, nous prévoyions que nous ne serions pas en mesure d'intégrer et de piloter l'intégration de nos services avec les clients à un rythme suffisamment rapide." pour atteindre une échelle et des revenus suffisants.

La conformité réglementaire s’est également avérée difficile. Ils avaient initialement prévu d'utiliser la licence d'un partenaire, mais les nouvelles fonctionnalités du produit empêchaient la licence du partenaire de fournir une couverture adéquate.

Certains investisseurs et actionnaires sont cependant mécontents de certains détails sur la situation financière de Thepeer et ont demandé un audit des comptes de la société.

"Avant sa fermeture, Thepeer avait un taux de consommation mensuel d'environ 17,000 650 dollars alors qu'il gagnait moins de 2023 dollars au total entre janvier et octobre XNUMX", a révélé une source proche du dossier à Techpoint Afrique.

Graphique : Une seule fois, des startups fintech nigérianes ont levé plus d'un milliard de dollars en une seule année
Trouvez plus d’informations sur Point Intellectuel.

"En supposant une période opérationnelle de 30 mois – lancée en 2021 – les dépenses de la startup s'élèvent à environ 510,000 1.6 $. Cela devrait laisser environ 500,000 million de dollars sur le compte. Pourtant, ils prévoient de restituer moins de XNUMX XNUMX $ aux investisseurs. "

Rejoignez plus de 3,000 XNUMX fondateurs et investisseurs

Abonnez-vous à la newsletter Equity Merchants et commencez à recevoir des conseils et des ressources pour réussir votre startup.
Formulaire pour les commerçants d'actions

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Documents vus par Techpoint Afrique afficher un email daté du 5 mars 2024, demandant aux fondateurs de fournir un compte rendu des fonds levés par la startup. Bien qu'elle ait collecté plus de 2 millions de dollars, elle n'aurait eu que 450,000 2023 dollars dans ses comptes en novembre XNUMX.

Deux semaines plus tard, le 18 mars, le PDG Chike Ononye a envoyé un e-mail informant les investisseurs que Thepeer fermerait ses portes et restituerait le capital restant. Il leur a demandé de garder l'information confidentielle jusqu'à ce qu'elle soit annoncée publiquement.

Les fondateurs, en réponse aux demandes d'audit, auraient affirmé n'avoir reçu que 1.35 million de dollars sur les 2.1 millions de dollars annoncés, mais n'en auraient pas fourni la preuve. Certains actionnaires n'auraient pas non plus reçu de mises à jour pendant les mois précédant la fermeture, les gardant dans l'ignorance des opérations de la startup.

Après l'annonce publique de la fermeture le 1er avril, trois de ses investisseurs ont envoyé une demande d'audit et de plafonnement qu'ils n'ont pas encore reçue au moment de mettre sous presse.

Un extrait de la demande d'audit se lit ainsi :

"Nous pensons qu'un audit est le plus approprié dans les circonstances et qu'une clôture transparente des engagements après la fermeture de l'entreprise permettra non seulement à toutes les parties d'avancer de bonne foi, mais s'avérera également utile dans les projets futurs."

Techpoint Afrique a posé des questions sur l'audit mais n'a obtenu aucune réponse au moment de la publication. 

Ceci est une histoire en développement.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe