La grève prévue des syndicats des télécommunications annulée… pour l’instant

·
5 avril 2024
·
7 min read
De nombreux techniciens passent de longues heures assis et travaillent sur leur ordinateur portable
De nombreux techniciens passent de longues heures assis et travaillent sur leur ordinateur portable

Vous trouverez ci-dessous une version différée de notre newsletter phare, Résumé des points techniques

Chaque jour de la semaine, 30,000 5 abonnés reçoivent un résumé amusant de XNUMX minutes de l'actualité technologique africaine et mondiale, directement dans leur boîte de réception, des heures avant tout le monde.

Privet,

Victoria de Techpoint ici,

Voici ce que j'ai pour vous aujourd'hui :

  • La grève prévue des syndicats des télécommunications annulée… pour l’instant
  • Un dirigeant de Binance détenu comparaît devant le tribunal
  • NGX investit dans la première bourse de valeurs d'Éthiopie
  • Le Nigeria va augmenter les tarifs de l’électricité de 240 %

Grève prévue annulée… pour l’instant

De nombreux techniciens passent de longues heures assis et travaillent sur leur ordinateur portable
De nombreux techniciens passent de longues heures assis et travaillent sur leur ordinateur portable

Rappelez-vous le grève prévue par l'Association des cadres supérieurs des télécommunications et communications privées du Nigeria (PTECSSAN) ? Ils ont annulé, du moins pour le moment.

Selon un communiqué publié par leur secrétaire général, Okonu Abdullahi, ils suspendent la grève parce qu'ils ont résolu leurs désaccords avec les sous-traitants.

Vous vous en souviendrez peut-être, PTECSSAN se préparait à une grève illimitée à partir d'hier en raison de problèmes qu'elle avait avec des sous-traitants liés à Huawei Technologies Nigeria Ltd. Ces sous-traitants comprenaient Reime Group, Allstream Energy Solutions Ltd., Uppercrest Ltd., Tyllium Nigeria Ltd. et Outils et techniques spécifiques Ltd.

Mais comprenez ceci : après une réunion au secrétariat du syndicat, ils ont conclu des accords. Les entreprises ont accepté de reconnaître le droit des salariés à adhérer au syndicat, de créer des établissements de santé conformément à l'Autorité nationale d'assurance maladie, et bien plus encore.

Les revendications du syndicat étaient sérieuses ; ils voulaient la reconnaissance, le paiement approprié des cotisations, la régularisation de l'emploi, le respect des retraites et de l'assurance maladie et des négociations pour une convention collective.

Et malgré les tentatives de médiation du ministère du Travail et de l'Emploi, les entreprises n'ont pas joué le jeu. PTECSSAN était donc prêt à frapper. Mais il semble qu’ils aient trouvé un terrain d’entente pour l’instant. 

Soyez le plus intelligent de la pièce

Rejoignez les 30,000 5 abonnés qui reçoivent Techpoint Digest, un tour d'horizon hebdomadaire et quotidien amusant de XNUMX minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.


Un dirigeant de Binance détenu comparaît devant le tribunal

Logo Binance sur un téléphone
Photo par Vadim Artioukhine on Unsplash

Hier, le gouvernement nigérian a traduit Tigran Gambaryan, un dirigeant de Binance, devant le tribunal d'Abuja pour faire face à des accusations d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent. 

Gambaryan, citoyen américain et responsable de la conformité en matière de criminalité financière chez Binance, a été détenu aux côtés de Nadeem Anjarwalla, responsable régional anglo-kenyan en Afrique.

Le accusations portées contre eux inclure le non-paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), l’impôt sur le revenu des sociétés et le défaut de déclaration de revenus. Il les a également accusés d'utiliser la plateforme Binance pour aider les clients à échapper aux impôts. 

Le gouvernement allègue que Binance ne s'est pas enregistré auprès de l'agence fiscale nigériane, le Federal Inland Revenue Service (FIRS), comme requis.

La poursuite affirme que Binance n'a pas collecté et versé diverses taxes comme l'exige la loi et n'a pas émis de factures à des fins de TVA, ce qui rend difficile la détermination et le paiement des taxes par les utilisateurs.

gambarien, accusé de blanchiment de plus de 35 millions de dollars, n'a pas plaidé coupable lors de sa comparution devant le tribunal et sera officiellement traduit en justice les 8 et 19 avril pour blanchiment d'argent et accusations fiscales, respectivement.

Binance n'a pas été inculpé directement, mais Gambaryan pourrait faire l'objet d'accusations au nom de la bourse. Son avocat a fait valoir que Gambaryan n'occupait pas un poste décisionnel chez Binance et ne pouvait pas être tenu responsable.

En réponse, Binance a demandé la libération de Gambaryan, déclarant qu'il avait été embauché en 2021 pour améliorer la conformité et qu'il avait aidé les forces de l'ordre à saisir des milliards de dollars d'actifs auprès de cybercriminels.

On dirait que cette confrontation juridique ne fait que commencer. Voyons comment cela se passe.


PiggyVest pourrait être introduit en bourse dans "quelques années"

Fondateurs de PiggesVest

PiggyVest, une fintech nigériane, pourrait être se prépare à devenir public dans quelques années! Somtochukwu Ifueze, PDG de l'entreprise, a dévoilé la vérité lors d'un événement organisé par une autre fintech, Kora.

Ainsi, PiggyVest, lancé en 2016 par le PDG et trois autres cofondateurs, a pour mission de permettre aux jeunes Nigérians d'épargner de l'argent numériquement. Et mon Dieu, ont-ils réussi ! Avec près de 5 millions de clients et plus de 1 XNUMX milliards d’euros payés aux utilisateurs, ils font des vagues.

Mais voici le plus intéressant : au lieu de simplement vendre, ils envisagent une introduction en bourse comme une option plus viable. 

Ils ont même acquis Abeg, désormais connu sous le nom de Pocket, en 2022, se lançant ainsi sur la scène du commerce social et accumulant plus d'un million de clients.

Désormais, PiggyVest n’est pas le seul à rêver d’une introduction en bourse. Flutterwave en a également parlé. Mais alors que la valorisation de Flutterwave est exorbitante, celle de PiggyVest est un peu trouble.

Mais comprenez ceci : PiggyVest a été plutôt économe avec son argent, collectant bien moins de fonds que les autres géants de la fintech au Nigeria. Leur directeur marketing a même mentionné à quel point leur budget serré les obligeait à être intelligents dans leurs décisions.

Quant à savoir où ils feront leur introduction en bourse, eh bien, la Bourse nigériane semble être un candidat de choix. Et comme les investisseurs locaux se tournent déjà vers la scène technologique, cela pourrait changer la donne pour le monde des startups nigérianes.


NGX investit dans la première bourse de valeurs éthiopienne

NGX

Le Nigerian Exchange Group (NGX) vient de prendre une participation dans la toute première bourse de valeurs éthiopienne ! 

L'Éthiopie n'a pas dévoilé tout ce qu'elle avait craché, mais l'Éthiopie a réussi à récolter 26.6 millions de dollars de fonds, dépassant ainsi son objectif fixé en 2023.

L'Ethiopian Securities Exchange (ESX) cherchait 11.07 millions de dollars pour relancer ses opérations, dans le cadre des efforts du Premier ministre Abiy Ahmed pour réorganiser l'économie.

Le gouvernement éthiopien conserve une part de 25 % du gâteau ESX par l’intermédiaire d’Ethiopian Investment Holdings, le reste étant récupéré par les investisseurs privés et institutionnels.

NGX, aux côtés de grands noms comme FSD Africa et Trade and Development Bank Group, ont injecté de l’argent dans le pot pour faire décoller la bourse.

Le PDG d'ESX, Tilahun Kassahun, ne pouvait contenir son enthousiasme, se vantant de l'afflux de liquidités et de la confiance des investisseurs.

Et devine quoi? NGX, avec sa forte capitalisation boursière, montre ses muscles et apporte son expertise pour aider ESX à se ressaisir, de la mise en place de la structure boursière à la commercialisation.

Grâce à l'aide de NGX, ESX dispose désormais d'un livre de règles pour diriger son navire.

Mais les acteurs internationaux ne sont pas les seuls à participer à l'action : les banques locales, les compagnies d'assurance et les entités privées ont également contribué.
Alors que la bourse devrait être lancée prochainement, l'Éthiopie espère attirer encore plus d'investisseurs étrangers, même si son économie est encore assez contrôlée par l'État.


Le Nigeria va augmenter les tarifs de l’électricité de 240 %

électricité

Le gouvernement, à travers la Commission nigériane de régulation de l'électricité (NERC), vient de lancer une bombe sur les tarifs de l'électricité. 

Qu'est-ce que c'est? Ils ont décidé de augmenter les prix pour les clients de la bande A à 225 ₦ par kilowattheure (kWh), soit une augmentation époustouflante de 240 % par rapport aux 68 ₦ précédents par kWh.

Maintenant, qui sont ces gens du groupe A ? Eh bien, ce sont eux qui ont la chance d'avoir jusqu'à 20 heures d'électricité par jour. Mais avouons-le, est-ce que quelqu'un a réellement autant de pouvoir au Nigeria ?

Cette hausse des prix a suscité l'indignation de la population, notamment du Nigeria Labour Congress (NLC) et du Trade Union Congress (TUC). Ils crient sur tous les toits que cette décision entraînera la faillite des fabricants et freinera une économie déjà en difficulté.

Alors pourquoi cette augmentation soudaine ? Selon Musiliu Oseni, vice-président du NERC, ils mettent fin aux subventions parce qu'ils ne peuvent tout simplement pas continuer à dépenser 2.9 billions de naira en électricité chaque année. 

Ainsi, à partir du 3 avril 2024, les clients de la bande A devront payer leurs propres factures sans aucune aide gouvernementale.

NERC tente de calmer la tempête en affirmant que cela n'affectera pas les autres catégories de clients pour le moment, mais qui sait ce que l'avenir nous réserve ?

Au milieu de tout ce chaos, certaines sociétés de distribution d'électricité sont rétrogradées parce qu'elles ne fournissent pas les 20 heures d'électricité promises. 

Pendant ce temps, le ministre nigérian de l'Énergie a révélé son intention de rembourser les dettes des sociétés de production d'électricité et de fourniture de gaz. Peut-être que cela contribuera à augmenter les niveaux de puissance à l’échelle nationale. Croisons les doigts!


Au cas où vous l'avez manqué

Ce que je lis et regarde  

D'ACQUISITIONS   

  • Zyolix recherche un concepteur UI/UX et produit pour un site Web Saas. Appliquer ici.
  • Postuler pour le poste de chef de produit ici.
  • Lemonde Payments recherche un Product UX Designer. Appliquer ici.
  • 0x recrute un ingénieur logiciel senior (Full-Stack). Appliquer ici.
  • Une entreprise basée aux États-Unis recherche un ingénieur logiciel junior pour rejoindre notre équipe miniExtensions. Appliquer ici.
  • Seedstars a annoncé INFUSE 2024, une invitation mondiale à des applications innovantes visant à renforcer les systèmes de santé contre les menaces climatiques et à améliorer la vaccination. Appliquer ici.
  • Explorer ce site Internet pour trouver plusieurs opportunités d'emploi dans les données qui correspondent à vos préférences.
  • Si vous êtes un ingénieur logiciel, un concepteur créatif, un chef de produit, un chercheur en conception ou un technicien à la recherche d'un stage, veuillez cocher sur ce site.

Passez un week-end amusant !

Victoria Fakia pour Techpoint Afrique.

Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe