La start-up égyptienne de technologie publicitaire dKilo lève 3.2 millions de dollars en financement de démarrage

·
12 mars 2024
·
4 min read
L'équipe de dKilo

Vous trouverez ci-dessous une version différée de notre newsletter phare, Résumé des points techniques

Chaque jour de la semaine, 30,000 5 abonnés reçoivent un résumé amusant de XNUMX minutes de l'actualité technologique africaine et mondiale, directement dans leur boîte de réception, des heures avant tout le monde.

Bonne journée,

Victoria de Techpoint ici,

Voici ce que j'ai pour vous aujourd'hui :

  • La graine de 3.2 millions de dollars de dKilo
  • Planet42 obtient 16 millions de dollars par an après avoir levé 100 millions de dollars
  • Le drame "S'il vous plaît, appelez-moi" sera réglé à l'amiable

La graine de 3.2 millions de dollars de dKilo

L'équipe de dKilo

dKilo, une plateforme adtech égyptienne, a récolté 3.2 millions de dollars de financement de démarrage auprès d'Upturn Ventures et Revival Labs.

dKilo, fondée en 2020 par Mohamed Mousa et Sherif Abdelaty, vise à révolutionner le secteur de la publicité.

Il prévoit d'étendre la portée des marques au-delà des plateformes en ligne traditionnelles et de créer de nouvelles voies permettant aux entreprises de commerce électronique de prospérer.

Avec ce nouveau financement, dKilo a l'intention de créer une toute nouvelle façon pour les marques de se connecter avec les consommateurs, le tout depuis sa plateforme en ligne.

Son objectif ? Révolutionner la publicité extérieure, en la rendant beaucoup plus innovante et efficace. Et avec Upturn Ventures à bord, vous pouvez parier que l’entreprise est sur le point de faire de sérieuses vagues dans l’industrie.

Cette collaboration va bien au-delà de simples publicités ; il s'agit de changer la façon dont les marques interagissent avec leur public.

Soyez le plus intelligent de la pièce

Rejoignez les 30,000 5 abonnés qui reçoivent Techpoint Digest, un tour d'horizon hebdomadaire et quotidien amusant de XNUMX minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Planet42 obtient 16 millions de dollars par an après avoir levé 100 millions de dollars

planet42

Un an après clôture 100 millions de dollars en capitaux propres, facilités de crédit et dette, Planet42 a a marqué 300 millions de rands (16 millions de dollars) de dette et de capitaux propres en monnaie locale de la Standard Bank pour faire face aux prêts coûteux libellés en euros.

Avec cette injection de liquidités, la société d'abonnement automobile basée en Afrique du Sud cherche à intensifier son jeu de financement automobile, en ciblant les personnes que les banques traditionnelles pourraient négliger en raison de la réglementation.

Fondée en 2017 par Eerik Oja (PDG) et Marten Orgna (CFO), l'entreprise achète des voitures d'occasion auprès de concessionnaires et les propose aux clients via un modèle d'abonnement.

La clé de son jeu réside dans l’utilisation d’algorithmes de notation pour évaluer les risques, en particulier dans les segments de clientèle sous-bancarisés.

Le système de Planet42 permet aux clients de choisir parmi une sélection de voitures neuves ou d'occasion dans son réseau de concessionnaires. La magie opère lorsque ses algorithmes interviennent et aident les clients à créer un budget qui leur convient.

Fait intéressant, l'entreprise affirme que le modèle fonctionne à merveille, avec plus de 60,000 37 personnes postulant chaque mois pour ses roues. De plus, avec la montée en flèche de la demande, les revenus ont augmenté de XNUMX % l’année dernière.

Par ailleurs, Uber Technologies envisage de soutenir Moove, une startup africaine de financement de véhicules, dans le cadre d'un cycle de financement qui pourrait valoriser l'entreprise à 750 millions de dollars.

En février 2024, Moove sécurisé 10 millions de dollars de financement par emprunt de Stride Ventures, un fonds de dette à risque qui couvre divers secteurs.


 Le drame "S'il vous plaît, appelez-moi" sera réglé à l'amiable

Vodacom

 Rappelez-vous quand la Cour suprême d'appel d'Afrique du Sud a statué que Vodacom devait à Kenneth Makate, ancien employé et homme d'idées de Please Call Me (PCM), entre 29 et 1.5 milliards de rands (55 milliard de dollars) et 2.8 % de ses revenus vocaux ?

Eh bien, il y a une mise à jour. Vodacom et Makate plan de s'asseoir pour régler leurs différends à propos de la saga "S'il vous plaît, appelez-moi".

Makate s'occupe de ce sujet depuis 2008, affirme Vodacom renégat sur son accord.

L'opérateur de télécommunications s'est battu bec et ongles, allant même jusqu'à faire appel à la Cour constitutionnelle, mais il adopte désormais un ton différent et veut en discuter derrière les portes closes de la salle d'audience.

Cependant, tout cela inquiète Vodacom, la société de télécommunications s'inquiétant de tout ce qu'elle devrait payer et de ce que cela affecterait à ses opérations, au moral de ses employés, aux poches de ses actionnaires et même aux coffres du pays.

Le PDG de Vodacom avait précédemment proposé à Makate environ 47 millions de rands, mais cette offre n'est plus sur la table.

Un paiement de l'ampleur ordonnée par le tribunal semble avoir de lourdes conséquences sur la structure d'autonomisation de Vodacom et sur les investissements de ses actionnaires noirs.

Avec cette nouvelle décision, peut-être qu'ils parviendront à un accord et éviteront tout le drame de la salle d'audience. Asseyons-nous bien et voyons comment se déroule cette conversation privée.

Toutefois, rapports montrent que Makate envisage de déposer une réponse auprès de la Cour constitutionnelle demain, 13 mars, repoussant l'appel de Vodacom. Vodacom avait demandé à la Cour constitutionnelle l'autorisation de faire appel de la décision de la Cour suprême d'appel, qui lui avait demandé de déterminer une nouvelle indemnisation pour Makate dans un délai de 30 jours.

Au cas où vous l'avez manqué

 Ce que je lis et regarde  

D'ACQUISITIONS   

  • Seedstars a annoncé INFUSE 2024, une invitation mondiale à des applications innovantes visant à renforcer les systèmes de santé contre les menaces climatiques et à améliorer la vaccination. Appliquer ici.
  • Consensys recrute un ingénieur logiciel. Appliquer ici.
  • Nethermind recherche un chef de produit. Appliquer ici.
  • Les candidatures pour la promotion 2025 de la Meltwater Entrepreneurial School of Technology (MEST) sont maintenant ouvertes. Découvrez le programme d'un an entièrement sponsorisé en entrepreneuriat technologique ici avant le 18 mars 2023.
  • Vivez-vous au Nigeria et travaillez-vous avec une entreprise locale ou étrangère ? Que ce soit à distance, sur site, hybride, à temps plein, à temps partiel ou en freelance, @TheIntelpoint essaie de comprendre l'espace de travail nigérian : comment vous travaillez et la toxicité dans l'espace de travail, entre autres. S'il vous plaît, remplissez le questionnaire ici.
  • Explorer ce site Internet pour trouver plusieurs opportunités d'emploi dans les données qui correspondent à vos préférences.
  • Si vous êtes un ingénieur logiciel, un concepteur créatif, un chef de produit, un chercheur en conception ou un technicien à la recherche d'un stage, veuillez cocher sur ce site.

Passez un superbe mardi !

Victoria Fakia pour Techpoint Afrique.

Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe