Canal+ propose d'acquérir MultiChoice malgré les restrictions sud-africaines sur la participation étrangère

·
1 février 2024
·
2 min read
Bâtiment de MultiChoice
  • Canal+, une société de médias française, a annoncé son intention d'acquérir MultiChoice, un fournisseur sud-africain de télévision payante, pour 31.7 milliards de rands (1.6 milliard de dollars).
  • Selon le communiqué, la société de médias française prévoit de faire une offre indicative non contraignante de 105 R (5.6 $) par action, ce qui représente une prime de 40 % par rapport au cours de clôture de l'action MultiChoice de 75 R (4 $) le 31 janvier 2024.
  • Canal+ détient actuellement 31.7 % de MultiChoice et a régulièrement augmenté sa participation au fil des années malgré les règles sud-africaines limitant la propriété étrangère des radiodiffuseurs locaux. 

Même si MultiChoice se montre prêt, Canal+ pourrait rencontrer des difficultés avec cet accord en raison de la loi sud-africaine sur les communications électroniques de 2005. La loi interdit aux étrangers de contrôler directement ou indirectement une licence de radiodiffusion commerciale ou de détenir plus de 20 % des actions avec droit de vote d'un titulaire de licence de radiodiffusion commerciale ou capital libéré. 

Le communiqué reconnaît toutefois que Canal+ est « respectueux et observateur » de toutes les lois et réglementations applicables au secteur des médias sud-africain et aux sociétés cotées à la JSE.

Rapports indiquer que l'Afrique du Sud a proposé de modifier les règles de propriété des chaînes de diffusion. Selon un nouveau projet de livre blanc du gouvernement sur les services audiovisuels, il est proposé d'augmenter de 49 % le plafond de la propriété étrangère des radiodiffuseurs commerciaux sud-africains.

Canal+ a ajouté qu'un partenariat entre les deux sociétés permettrait d'atteindre une échelle significative, positionnant MultiChoice sur une voie à long terme et lui permettant de prospérer. 

"Cela créerait un groupe combiné avec la capacité d'investir encore plus dans le contenu local et le sport, la fourniture d'une plate-forme technologique détenue par la société issue de la fusion, et qui diversifierait l'empreinte géographique de MultiChoice, atténuant les risques localisés et la volatilité du marché. », lit-on en outre dans le communiqué. 

En outre, les médias français ont l’intention de créer une entreprise médiatique africaine à plus grande échelle, positionnée pour réussir sur un marché mondial concurrentiel. Cela garantira que « l’Afrique puisse raconter son histoire à un public mondial selon ses conditions » et mieux servir les clients avec un contenu mondial. 

Pendant ce temps, en mars 2023, Comcast, la société mère de NBCUniversal et Sky, a acquise une participation de 30 % dans MultiChoice. Cette décision a permis à Peacock, le service de streaming vidéo de NBCUniversal, d'alimenter le nouvelle plateforme Showmax


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe