Un employé de Safaricom accusé de fraude pour avoir prétendument volé plus de 186,600 XNUMX $

·
15 janvier 2024
·
2 min read
logo safaricom
Source : RegTech Afrique
  • David Obwanga Adoyo, un employé de Safaricom, fait face à des accusations de fraude pour avoir prétendument utilisé des numéros d'identification nationaux pour enregistrer des lignes mobiles et détourné plus de 29.5 millions de KSh (186,604.04 XNUMX $) de la police nationale DT Savings and Credit Cooperative Organization (SACCO) Society Limited.
  • Adoyo, représentant du développement commercial (TDR) chez la société de télécommunications kenyane, a été inculpé de six chefs d'accusation de fraude devant Gilbert Shikwe, magistrat principal de Milimani.
  • Les allégations portées contre Adoyo se seraient produites entre le 28 août 2021 et le 15 avril 2022.

L'accusation a déclaré qu'Adoyo avait utilisé illégalement les documents d'identification de Godfrey Njuguna Lucas, Peris Njoki Mwangi, Kesia Wangari Maina et Beth Wambui Murage.

Selon l'avocate du procureur Judy Koech, qui a informé le magistrat, Adoyo sera jugé aux côtés des agents de M-PESA. accusé de la même fraude en 2023. L’accusation implique qu’Adoyo et d’autres ont conspiré pour voler la Société DT SACCO de la Police Nationale.

Les allégations incluent le lien entre les lignes mobiles et les comptes des membres de Sacco pour retirer 12,954,937 81,953.36 XNUMX KSh (XNUMX XNUMX $) de leurs économies via les agents M-PESA.

Pour Quotidien« Cette affaire sera consolidée avec une autre dans laquelle des suspects ont été inculpés et sont libérés moyennant une caution en espèces de 1 million de KSh. J'exhorte ce tribunal à invoquer les mêmes conditions de libération sous caution dans l'affaire portée devant le tribunal", a plaidé Judy Koech. 

Adeoyo fera désormais face à des accusations aux côtés de Mme Jane Njoki Gaitho, Alexander Odhiambo Otieno et l'expert en TIC Brian Samba Oluoch, tous accusés de fraude et de blanchiment d'argent. 

 Étant donné que les opérateurs de M-Pesa ont autorisé l'accès au montant détourné de 7,035,200 44504.91 XNUMX KSh (XNUMX XNUMX $) tout en sachant qu'il avait été volé à l'institution d'épargne, ils pourraient faire face à des accusations de blanchiment d'argent. 

Le rapport de développement durable de Safaricom, publié en octobre 2023, couvre l'exercice financier de l'entreprise du 1er avril 2022 au 31 mars 2023, et 33 employés de Safaricom ont été tiré pour violation de politique et fraude M-Pesa. 

De même, Jumia Kenya, une société de commerce électronique, rapporté en juillet 2023, elle avait perdu 21.2 millions de KSh (150,000 XNUMX $) à cause de la fraude. L'entreprise a révélé que des fonds avaient été volés par un employé qui avait falsifié les relevés de paiement des fournisseurs. 

Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe