Sendy cesserait ses activités et envisagerait de vendre ses actifs

·
9 août 2023
·
2 min read

La start-up kenyane de logistique, Sendy, cesserait ses activités et envisagerait de vendre ses actifs.

L'entreprise n'a pas encore révélé de nombreux détails sur cette transaction, notamment quelle société l'acquérira, pour quel montant et si les nouveaux propriétaires réduiront davantage ses effectifs ou la maintiendront à sa taille actuelle. 

Cependant, l'entreprise confirmé à TechCrunch qu'un processus d'acquisition est actuellement en cours. 

« Nous sommes au milieu d’un processus d’acquisition. Alors oui, Sendy est en cours d'acquisition. Nous publierons une déclaration commune officielle dans environ deux semaines. En attendant, nous ne sommes pas en mesure de commenter davantage de détails pour le moment. »

L’entreprise aurait manqué de fonds il y a deux mois et a du mal à réduire ses coûts depuis 2022 pour rester à flot. 

En 2022, Sendy prévoyait de lever 100 millions de dollars mais n'a reçu qu'une petite partie du financement de MOL PLUS, le capital-risque d'entreprise d'une société de transport japonaise, Mitsui OSK Lines.  

Par conséquent, Sendy aurait étudié des options supplémentaires pour soutenir ses activités, notamment en trouvant de nouveaux financements et un acheteur. 

En 2022, Sendy négociait pour recevoir des financements supplémentaires de plusieurs investisseurs. Cependant, l’un de ses principaux investisseurs s’est retiré de l’opération. 

Cette décision a laissé l’entreprise sans fonds pendant plusieurs mois, y compris pour payer les salaires.

Rejoignez plus de 3,000 XNUMX fondateurs et investisseurs

Abonnez-vous à la newsletter Equity Merchants et commencez à recevoir des conseils et des ressources pour réussir votre startup.
Formulaire pour les commerçants d'actions

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Lancé en 2015 par Meshack Alloys, Evanson Biwott, Don Okoth et Malaika Judd, Sendy fournit des services de commerce électronique, d'entreprise et de livraison de fret à une liste de clients comprenant Unilever, DHL, Maersk, Safaricom et le détaillant en ligne africain Jumia.

L'entreprise met en relation les clients et les entreprises avec des chauffeurs-livreurs qui livrent des colis et des marchandises sur plusieurs sites à l'aide de motos, de tuk-tuks et de camionnettes. 

Depuis son lancement, Sendy a reçu un financement divulgué totalisant 26.5 millions de dollars de la part de plusieurs investisseurs, dont Toyota Tsusho, Atlantica Ventures, VestedWorld, Keppel Capital, Enza Capital, AAICA Investment Pte Ltd, Sunu Capital et Goodwill Investments.

Pendant ce temps, en juillet 2022, Sendy a licencié 10 % de son équipe de 300 personnes, citant « les réalités actuelles qui ont un impact sur les entreprises technologiques dans le monde ». 

Mais depuis lors, le secteur de la logistique a réduit ses effectifs en prenant des mesures supplémentaires de réduction des coûts. En octobre, l'entreprise a mis fin à son service d'approvisionnement et a réduit ses effectifs de 10 %. 

En février 2023, Sendy également suspendu ses opérations sur le terrain – une offre de traitement de bout en bout – au Nigeria pour « trouver le produit adapté au marché ». 


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe