La start-up agrotechnologique kenyane FarmWorks lève une pré-série A de 4.1 millions de dollars pour utiliser l'IA pour améliorer la production

·
27 juillet 2023
·
1 min read

La start-up agrotechnologique kenyane FarmWorks a dévoilé son cycle de pré-série A de 4.1 millions de dollars pour renforcer ses capacités d'analyse de données et utiliser l'IA pour améliorer la production et avoir un impact sur les décisions de plantation et de prêt.

Acumen Resilient Agriculture Fund a mené le cycle avec la participation du Livelihood Impact Fund, de Vested World, de plusieurs family offices et d'investisseurs providentiels.

Lancé en 2020 par Yi Li (PDG) et Peter Muthee, FarmWorks offre aux agriculteurs un accès aux intrants agricoles et aux marchés pour leurs produits.

La startup propose aux agriculteurs des services de lutte antiparasitaire et des intrants agricoles. Elle achète également les produits des agriculteurs pour les vendre localement ou internationalement. De plus, elle leur prête des outils agricoles.

Plus de 2,000 400 petits exploitants agricoles participent au programme de producteurs indépendants de FarmWorks, ce qui lui a permis d'établir un réseau de chaîne d'approvisionnement garantissant la livraison rapide de produits de haute qualité. Elle affirme vendre XNUMX tonnes de produits par mois.

Elle prévoit d'étendre son réseau d'agriculteurs sous contrat dans d'autres régions du Kenya, en plus des deux comtés de la région centrale du pays, où elle est actuellement opérationnelle et dispose de 16 centres de collecte.

FarmWorks s'occupait auparavant de la production agricole dans ses fermes, qui sont désormais devenues des centres de formation.

De plus, la startup enseigne aux agriculteurs les bonnes pratiques agricoles, qu'elle modélise dans des fermes d'essai.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe