Le Kenya est en tête du financement par emprunt des startups africaines avec 608 millions de dollars

·
Le 24 janvier 2023
·
Temps de lecture 3 minutes

En 2022, les startups au Kenya ont levé 608 millions de dollars grâce à 15 cycles de financement par emprunt en 2022, selon un rapport par Partech Afrique. Le pays d'Afrique de l'Est est suivi par l'Égypte, où les startups ont levé 350 millions de dollars, tandis que le Nigeria et l'Afrique du Sud complètent les quatre premiers avec 252 millions de dollars et 77 millions de dollars, respectivement. 

Le capital-risque a connu une sorte de correction en 2022 alors que l'activité de capital-risque a chuté par rapport aux sommets enregistrés en 2021. Chaque partie du globe a été affectée par la réticence des capital-risque à faire des chèques, bien que l'Afrique n'ait pas été significativement affectée. En fait, les financements destinés à l'Afrique ont augmenté de 8 % d'une année sur l'autre, selon Partech Africa. En revanche, les financements à l'Amérique latine ont chuté 79 % des sommets de 2021 et 39 % en Asie, tandis que les startups européennes recevaient 25 % moins d'argent.

De nombreuses startups désireuses de lever des fonds ont vu leurs valorisations réduites alors que les VC devenaient plus réticents à accepter des valorisations élevées. Le financement par actions devenant de plus en plus difficile à trouver, de plus en plus de startups africaines se sont tournées vers le financement par emprunt, le résultat étant de 1.55 milliard de dollars, un chiffre plus élevé que les startups nigérianes (1.2 milliard de dollars) levées en 2022. 

croissance du financement de la dette en afrique

Au moins neuf secteurs étaient représentés dans le rapport de Partech, mais deux secteurs – la fintech (45%) et les technologies propres (39%) – étaient responsables de 84% du financement par emprunt à travers le continent. De même, neuf entreprises étaient responsables de 66 % du financement par emprunt. Les sources de financement par emprunt les plus actives pour l'année avec au moins trois transactions ont été Lendable (7+), Symbiotics (7+), Cauris (3+), Contact Financial (3+), FMO (3+), Oikocredit (3 +), et Capitale Verdoyante (3+)

Publicité

Quels ont été les investisseurs les plus actifs en 2022 ?

Le financement n'a pas été tout ce qui a augmenté en 2022, car le nombre d'investisseurs uniques sur le continent a augmenté de 29 % d'une année sur l'autre. Au moins 335 de ces investisseurs ont participé à deux transactions ou plus, tandis que huit investisseurs ont réalisé plus de 15 transactions. Le rapport note que sur les 10 investisseurs qui ont participé à au moins 15 transactions en 2021, seuls deux – Y Combinator et Launch Africa – ont maintenu leur niveau d'activité. 

Les investisseurs en phase d'amorçage les plus actifs ont été impliqués dans plus de 10 transactions, tandis que la phase de capital-risque la plus active (séries A et B) a conclu plus de 6 transactions. De manière impressionnante, il y avait une bonne représentation des investisseurs locaux dans les transactions à un stade précoce et ultérieur avec Future Africa, Ingressive Capital, LoftyInc Capital Management et Voltron Capital, certains des investisseurs locaux les plus prolifiques. 

D'autres secteurs ont encore un long chemin à rattraper par rapport à la fintech

Un système financier en panne et un grand nombre d'Africains coupés du système financier garantissent que la technologie financière continuera d'être la coqueluche de la communauté des investisseurs. Malgré une solide performance des autres secteurs (croissance de 51 % en glissement annuel) et une baisse de -41 % du financement des technologies financières, le secteur est resté le secteur le plus financé, avec 1.9 milliard de dollars d'investisseurs. Le deuxième secteur le plus financé – les technologies propres – a levé 863 millions de dollars. Le commerce (électronique, mobile et social) a également connu une croissance de 124 % en glissement annuel. 

financement par emprunt par secteur

Les startups avec au moins une femme co-fondatrice ont augmenté de 12 % en glissement annuel, le Kenya et le Nigeria ayant enregistré le plus grand nombre de transactions et le plus de montants levés. Les startups fondées par des femmes au Kenya ont levé 146 millions de dollars, tandis que les startups fondées par des femmes au Nigeria ont levé 127 millions de dollars. L'étape d'amorçage a vu l'allocation de financement la plus élevée (212 millions de dollars), le financement de l'étape de croissance n'enregistrant que 69 millions de dollars. 

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Abonnez-vous à Techpoint Digest
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine !

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
Français FR English EN
loupetraverserMenu