Airtel Money se sépare d'Airtel Ouganda pour répondre aux exigences réglementaires

·
Le 23 juin 2021
·
2 min read

Airtel Ouganda a annoncé la séparation d'Airtel Money de son activité Telecom le mardi 22 juin 2021. Cela signifie que le service téléphonique a été transféré à sa filiale, Airtel Mobile Commerce Uganda Limited (AMC Uganda).

Cette séparation fait suite à la loi ougandaise de 2020 sur les systèmes de paiement nationaux (NPS), adoptée le 4 septembre 2020. La réglementation a été annoncée dans un journal officiel le 5 mars 2021.

Conformément à l'article 9 de la loi, la Banque d'Ouganda a annoncé la délivrance de deux licences à AMC Ouganda le 24 mai 2021.

La première licence est un fournisseur de services de paiement — licence de classe A, numéro PSP 01/21 — qui autorise l'entreprise à offrir des services électroniques Airtel Money.

Publicité

La deuxième licence est une licence d'opérateur de système de paiement - (Systèmes de monnaie électronique), numéro PSO 01/21 - qui autorise AMC Ouganda à exploiter une plate-forme de paiement (Airtel Money).

Ainsi, en Ouganda, AMC assurera tous les services d'Airtel Money tout en s'associant avec et via le réseau de télécommunications sous licence d'Airtel Ouganda.

La séparation entraînera la migration ou le partage des comptes Airtel Money et des informations associées avec la nouvelle société.

En outre, Airtel Ouganda se concentrera désormais sur les opérations d'infrastructure de télécommunication et l'offre de services de télécommunication à ses abonnés réseau et à ses opérateurs agréés.

Rappelons qu'en 2015, une Haute Cour de commerce a statué contre cinq opérateurs de télécommunications - MTN, Warid, Uganda Telecom, Airtel et Africell - opérant de l'argent mobile en Ouganda, affirmant que les opérations d'argent mobile étaient illégales.

Soyez le plus intelligent de la pièce

Rejoignez les 30,000 5 abonnés qui reçoivent Techpoint Digest, un tour d'horizon hebdomadaire et quotidien amusant de XNUMX minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

La déclaration fait suite à une pétition d'Abdu Kantunu, un député du comté de Bugweri, pour que l'argent mobile soit réglementé en vertu de la loi ougandaise sur les institutions financières.

La raison en était que les sociétés étaient enregistrées en tant qu'opérateurs de télécommunications et non en tant qu'institutions financières, ce qui signifie que la Banque d'Ouganda ne leur a pas délivré de licence.

Suite à cette séparation récente, AMC Ouganda est désormais réglementée et supervisée par la Banque d'Ouganda.

Selon certaines informations, le gouvernement ougandais a l'intention renforcer l'inclusion financière, en particulier pour la population rurale, via l'accès aux services financiers en séparant les services de télécommunications des services financiers.

Alors que les clients peuvent s'inquiéter du nouveau changement, Manoj Murali, directeur général d'Airtel Ouganda, a assuré aux clients que la scission ne changeait pas leurs services. 

Il a précisé que la société affiliée, AMC Ouganda, fournira les services Airtel Money aux abonnés enregistrés d'Airtel Ouganda avec les mêmes termes et conditions.

De même, MTN Uganda a promis de céder ses services financiers et de changer son nom de MTN MoMo à MTN Uganda Limited le 1er juin 2021. Il a également assuré aux clients que les services financiers et de télécommunication seraient normaux après la séparation.

Cela semble être une pratique courante dans quelques pays africains. 

En 2015, le Ghana rompu ses services de télécommunication des services financiers, en veillant à ce que toutes les institutions offrant ces derniers soient réglementées en vertu de la loi bancaire de 2004 (loi 673).

En outre, le projet de loi kenyan sur l'information et la communication (amendement) 2019 pourrait obliger ses opérateurs de télécommunications au Kenya à séparé services financiers des services de télécommunications si approuvés.

En 2020, la Banque centrale du Nigeria (CBN) apparemment a envoyé une circulaire aux entreprises de télécommunications, entre autres institutions non financières, pour demander des licences pour devenir des banques de paiement. 

Cela implique la création d'une société distincte et le dépôt d'un capital minimum de 13 millions de dollars (₦ 5.3 milliards). Seuls 9mobile et Glo ont obtenu une licence, tandis que Airtel et MTN doivent encore.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.
Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Elle est autiste et s'intéresse à la santé mentale et à la manière dont la technologie peut aider les Africains souffrant de troubles mentaux. Retrouvez-la sur Twitter @latoria_ria.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe