4 façons dont l'interdiction de Twitter au Nigeria pourrait affecter les entreprises

·
Le 5 juin 2021
·
3 min read

Le vendredi 4 juin 2021, le ministre nigérian de l'Information et de la Culture, Lai Mohammed, a annoncé la suspension indéfinie de Twitter dans le pays. 

Il a également divulgué la directive du gouvernement à la National Broadcasting Commission (NBC) pour commencer à autoriser toutes les opérations over-the-top (OTT) et les médias sociaux.

Cette décision a naturellement suscité l'indignation des Nigérians qui y voient une nouvelle attaque contre la liberté d'expression par le gouvernement. Cependant, la liberté d'expression n'est pas la seule chose affectée. 

L'interdiction de Twitter pourrait également affecter l'économie du pays. Par conséquent, la confiance des investisseurs s'affaiblirait et il y aurait un impact négatif sur le développement. 

A Étude de la Banque mondiale de 2016 ont trouvé une corrélation entre une pénétration accrue du haut débit et une augmentation du PIB par habitant. 

De plus, les fermetures d'Internet ou des réseaux sociaux coûtent cher aux pays subsahariens 237.4 millions de dollars dès 2020. 

Nous examinons comment cette interdiction pourrait affecter l'économie du Nigeria.

Influenceurs

Au cours des dernières années, l'espace de marketing d'influence au Nigeria s'est tellement développé que presque tous ceux qui ont des abonnés dévoués pourraient conclure des accords avec des organisations cherchant à étendre leur portée. 

Bien que certains influenceurs – principalement de style de vie – utilisent davantage Instagram, Twitter est la plate-forme principale pour la plupart d'entre eux. 

Rejoignez plus de 3,000 XNUMX fondateurs et investisseurs

Abonnez-vous à la newsletter Equity Merchants et commencez à recevoir des conseils et des ressources pour réussir votre startup.
Formulaire pour les commerçants d'actions

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Alors que les organisations qui travaillent avec eux peuvent facilement utiliser d'autres canaux pour leurs activités de marketing, il pourrait être plus difficile pour eux de faire de même. 

De plus, même s'ils peuvent s'offrir des services VPN, leurs abonnés qui les maintiennent en activité peuvent être incapables ou réticents à le faire. Quoi qu'il en soit, cela ne se termine pas bien pour ces influenceurs.

Freelancers

L'augmentation de la pénétration d'Internet a augmenté le nombre de personnes vivant d'Internet, en particulier des médias sociaux.

Des gestionnaires de médias sociaux aux créateurs de contenu et aux photographes de produits, des milliers de Nigérians ont créé des carrières sur ces plateformes. Cette interdiction met en danger leurs sources de revenus.

Dans un article précédent, nous avons examiné comment les Nigérians utilisent désormais Twitter pour trouver des emplois, des investisseurs et pourvoir des postes vacants. Ce sont toutes des activités qu'une interdiction des médias sociaux entraverait.

Startups

La scène des startups au Nigeria a connu une croissance phénoménale en peu de temps, avec 3,77.4 2019 millions de dollars amassés en XNUMX, bien que ce chiffre est tombé à 120.6 millions de dollars en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.

Cela s'est traduit par des emplois pour un nombre important de personnes et des revenus sous forme d'impôts pour le gouvernement.

Cependant, cette interdiction met tout cela en danger. Pour la plupart des startups, leurs activités dépendent, en partie, des réseaux sociaux. 

Sans accès aux médias sociaux pour mener des campagnes de marketing ou établir des relations avec leurs clients, les affaires en souffriraient. Les applications créées à l'aide des API Twitter sont également concernées.

Alors que ces entreprises trouveraient des moyens d'innover autour de l'interdiction, leurs utilisateurs ne le pourraient pas. 

La stabilité politique est l'un des facteurs dont les investisseurs tiennent compte lorsqu'ils prennent des décisions d'investissement. En interdisant Twitter et en ordonnant à la NBC de commencer à autoriser les services OTT dans le pays, les investisseurs ne sauteront probablement pas sur l'occasion d'investir dans des startups nigérianes, privant le pays d'investissements indispensables.

Marchands 

Les petites et moyennes entreprises sont essentielles à la croissance de toute économie, fournissant souvent jusqu'à 60 à 70 % d'emplois à l'économie. Au nombre d'environ 117.4 millions, Les PME nigérianes contribuent 48% du PIB national, représentent 96% des entreprises et 84% de l'emploi.

De nombreuses PME ont tiré parti d'Internet, en particulier des médias sociaux, pour des activités commerciales telles que le marketing et le service à la clientèle. Le nombre de vendeurs sur Twitter et Instagram en témoigne. 

Bien que ces entreprises puissent passer à d'autres plateformes, leurs publications pourraient ne pas susciter autant d'engagement que Twitter. Quoi de plus? Rien ne garantit qu'une interdiction d'autres plateformes de médias sociaux ne suivrait pas.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.
Écrivain accidentel, couvrant le paysage des startups africaines et ses héros. Retrouvez-moi sur Twitter @chigo_nwokoma.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe