LionPride Agility Fund investit dans la technologie de la santé SA, BusyMed

·
Le 3 juin 2020
·
3 min read

Start-up de la santé en Afrique du Sud OccupéMed a levé un montant d'investissement non divulgué sur les 500 millions de rands Fonds d'agilité LionPride.

Ni l'investisseur ni la startup n'ont divulgué le montant de l'investissement.

BusyMed a été fondée en avril de l'année dernière par l'entrepreneur basé à Port Elizabeth, Mphati Jezile (photo ci-dessus).

La startup vise à connecter directement les consommateurs aux pharmacies via une plateforme numérique, leur donnant accès à des consultations en ligne, ainsi qu'à des achats de produits et de médicaments avec une livraison rapide à domicile.

Publicité

La plate-forme permet aux pharmacies de fournir des informations sur les stocks en temps réel, d'accéder aux données de performance sur les articles les plus vendus, de gérer les stocks plus efficacement et de tirer parti des solutions de livraison existantes des pharmacies et des tiers.

En outre, il facilite et comble une lacune où le consommateur final peut avoir besoin de consulter un médecin et fournit un service de gestion des ordonnances en ligne.

Le LionPride Agility Fund, qui a été lancé en décembre de l'année dernière et est lié à l'entrepreneur sud-africain Vinny Lingham, est un fonds d'investissement à impact qui investit dans des entreprises qui ont un avantage social (voir ceci DE BOUBA).

Le PDG de LionPride, Deven Govender, a déclaré aujourd'hui dans un communiqué que BusyMed et Mpathi affichent un potentiel important.

« Non seulement nous voyons le potentiel humain à Mphati et l'impact de BusyMed dans les communautés sud-africaines, mais en tant que gestionnaire de fonds, l'investissement doit également avoir un sens, et nous pensons que c'est le cas », a-t-il déclaré.

Rejoignez plus de 3,000 XNUMX fondateurs et investisseurs

Abonnez-vous à la newsletter Equity Merchants et commencez à recevoir des conseils et des ressources pour réussir votre startup.
Formulaire pour les commerçants d'actions

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Lancement national prévu

Jezile a déclaré à Ventureburn lors d'un appel aujourd'hui que l'investissement serait utilisé pour aider la startup à développer une version d'application de sa plate-forme, que la startup prévoit de lancer le mois prochain.

Il a déclaré que la startup, qui compte actuellement une équipe de quatre personnes, a signé 69 pharmacies du Cap, 50 de Johannesburg et de Pretoria et 12 de Port Elizabeth.

Actuellement, la plateforme n'est disponible qu'en version Web pour les 12 pharmacies de Port Elizabeth.

Il a déclaré que la startup offrirait une version premium de sa plateforme Web aux pharmacies pour R1650. Ceci, alors qu'une version gratuite de la plateforme fournirait aux utilisateurs de la pharmacie quelques fonctionnalités de base. À l'heure actuelle, les 12 pharmacies de Port Elizabeth utilisent la version gratuite de la plateforme.

Lors du lancement de l'application, les clients qui commandent et paient sur l'application se verraient facturer des frais de service R5. Les clients auront la possibilité de récupérer leurs médicaments à la pharmacie la plus proche ou de se les faire livrer.

Mpathi s'est associé à l'application de livraison Orderin et à l'application de transport Bolt pour effectuer les livraisons. Les frais de livraison varieront entre R35 et R48, selon la distance entre le client et la pharmacie où la commande est récupérée. Les livraisons se feraient jusqu'à 8km d'une pharmacie.

Aide de HAVAÍC

Mphati a eu l'idée de la startup après avoir déménagé de Johannesburg à Port Elizabeth il y a quatre ans et que son enfant, alors âgé de deux ans, est tombé malade.

Seul à la maison, sa compagne étant au travail, et dans une ville qu'il connaît à peine, il peine à trouver une pharmacie. C'est alors qu'il a l'idée d'une plateforme web pour faciliter la localisation des pharmacies par les consommateurs comme lui.

Il a vendu sa voiture pour financer la plateforme web. C'était buggé et ça ne fonctionnait pas très bien, mais il a persévéré.

Après avoir testé la plateforme entre avril et octobre de l'année dernière, aidant cinq pharmacies à générer 139 000 rands de ventes de médicaments, Mphati a décidé qu'il était temps de se développer et d'ajouter une application mobile. Mais pour développer une application, il avait besoin de fonds pour payer les développeurs. C'est alors qu'il a commencé à contacter divers investisseurs.

Puis un jour, il a reçu un e-mail de l'un de ceux qu'il avait contactés, Ian Lessem, le PDG d'une société de capital-risque (VC) basée au Cap. HAVAÍC. Lessem a dit qu'il avait eu le temps de rencontrer Mpathi mais que la seule lacune qu'il avait dans son journal était le lendemain.

"J'ai dit merde, laissez-moi le faire", se souvient Mphati, qui a sauté dans sa voiture et a conduit toute la nuit depuis le Cap oriental pour pouvoir arriver au Cap le lendemain.

Après une brève sieste et après s'être arrêté pour se brosser les dents dans le magasin McDonald's de Woodstock, au Cap, il est allé rencontrer Lessem, qui a été très surpris d'apprendre qu'il était venu de Port Elizabeth en voiture.

Said Mphati : « Ils (HAVAÍC) ont aidé à négocier cet accord. Si je l'avais fait, je l'aurais bourré ».

Cet article a été publié à l'origine sur Ventureburn.

Image en vedette : Mphati Jezile, fondateur de BusyMed (fournie)


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Stephen Timm est un journaliste et chercheur sud-africain qui écrit sur les petites entreprises et l'entrepreneuriat en Afrique du Sud, au Brésil, au Chili, en Inde et en Malaisie depuis 2003. Il est l'actuel rédacteur en chef de Ventureburn
Stephen Timm est un journaliste et chercheur sud-africain qui écrit sur les petites entreprises et l'entrepreneuriat en Afrique du Sud, au Brésil, au Chili, en Inde et en Malaisie depuis 2003. Il est l'actuel rédacteur en chef de Ventureburn
Stephen Timm est un journaliste et chercheur sud-africain qui écrit sur les petites entreprises et l'entrepreneuriat en Afrique du Sud, au Brésil, au Chili, en Inde et en Malaisie depuis 2003. Il est l'actuel rédacteur en chef de Ventureburn

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe