"Nous voulons que les réseaux sociaux soient régulés au Nigeria" -- les opérateurs télécoms

·
11 octobre 2019
·
2 min read
icônes de médias sociaux

En août 2019, le Parlement kenyan a commencé à délibérer sur un projet de loi qui habiliterait l'Autorité fiscale du Kenya (KRA) à taxer les plateformes de médias numériques et sociaux opérant dans le pays.

Alors que le Kenya s'efforce de légaliser la collecte de l'impôt sur le revenu auprès des propriétaires d'applications et des plateformes de médias sociaux, les fournisseurs de télécommunications nigérians exigent quelque chose de similaire de la part du gouvernement.

D’après une rapport, Gbenga Adebayo, président de l'Association of Licensed Telecommunications Operators of Nigeria (ALTON), a estimé que les plateformes de médias sociaux et les services Over-The-Top (OTT) comme Facebook, Twitter et WhatsApp, devraient être autorisés par le gouvernement nigérian puisqu'ils générer d'énormes revenus du pays.

La base de la demande des opérateurs de télécommunications est que plutôt que d'utiliser les SMS, les Nigérians optent pour les plateformes de messagerie sociale.

ALTON affirme que, contrairement aux plateformes de réseaux sociaux, elle est autorisée à fournir des services de communication, pour lesquels elle paie une redevance d'exploitation annuelle.

Techpoint a approfondi la conversation avec Gbolahan Awonuga, secrétaire d'ALTON, qui a expliqué comment des plateformes comme Facebook et WhatsApp tirent des revenus des plateformes vocales et SMS.

"Aujourd'hui, vous pouvez appeler et envoyer des SMS avec WhatsApp ou Facebook, vous pouvez utiliser Skype ou l'un de ces autres médias sociaux où vous n'avez pas besoin de temps d'antenne et cela affecte les revenus des opérateurs de télécommunications", explique Gbolahan.

Gbolahan insiste sur le fait que davantage de personnes se rendent sur ces réseaux sociaux car ils sont gratuits et le taux de consommation de données est relativement faible par rapport aux frais de ₦ 4 (0.011 $) par SMS.

"Par exemple, l'envoi de messages WhatsApp ne consomme qu'un peu de vos données par rapport aux appels vocaux ou à l'envoi de SMS."

Soyez le plus intelligent de la pièce

Rejoignez les 30,000 5 abonnés qui reçoivent Techpoint Digest, un tour d'horizon hebdomadaire et quotidien amusant de XNUMX minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Pour Gbolahan, les revenus des telcos provenant des SMS diminuent tandis que les OTT continuent de générer des revenus sans rencontrer de goulots d'étranglement.

Interrogé sur les revenus que les opérateurs de télécommunications tirent de l'abonnement aux données, le secrétaire a déclaré que les données, étant fortement subventionnées au Nigeria, ne génèrent pas autant de revenus que les SMS et les appels vocaux.

Cependant, conformément à résultats faite par Techpoint l'année dernière, le prix de l'abonnement Internet - lorsqu'il est mesuré par rapport au salaire minimum du Nigeria - est encore élevé par rapport à certains pays africains.


Lecture suggérée: Surprendre! Le Nigeria est censé avoir l'Internet le plus abordable d'Afrique


Et contrairement à l'affirmation de Gbolahan, les chiffres de Airtel et de MTN montrent que la voix représente toujours respectivement 73 % et 75 % des revenus annuels de la téléphonie mobile pour Airtel et MTN.

Le secrétaire d'ALTON insiste sur le fait que toute plate-forme de réseautage social qui souhaite jouer dans l'espace nigérian doit être autorisée et prélevée par la Commission nigériane des communications (NCC) et si elle refuse de se conformer, elle devrait être empêchée de fonctionner au Nigeria.

"Ces types n'ont aucune présence physique ici, ils ne rencontrent pas de problèmes de droit de passage ou le coût de la mise en place d'une infrastructure de télécommunications... ils ne paient pas de taxes ou de prélèvements au gouvernement pour tous leurs services comme le font les opérateurs télécoms", déclare Gbolahan. .

Lisez aussi: C'est pourquoi les opérateurs de télécommunications nigérians ne devraient pas bloquer les appels Skype et WhatsApp


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

J'aide les entreprises fintech nigérianes à comprendre les consommateurs, à acquérir et à fidéliser des utilisateurs payants | Raconter des histoires à Moniepoint, Techpoint Afrique.
J'aide les entreprises fintech nigérianes à comprendre les consommateurs, à acquérir et à fidéliser des utilisateurs payants | Raconter des histoires à Moniepoint, Techpoint Afrique.
Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

J'aide les entreprises fintech nigérianes à comprendre les consommateurs, à acquérir et à fidéliser des utilisateurs payants | Raconter des histoires à Moniepoint, Techpoint Afrique.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe