Lancement proposé par Disney+, la stratégie de contenu local de Netflix et ce que cela signifie pour les producteurs africains

·
3 mai 2019
·
4 min read

Plus tôt en avril, le géant mondial des médias, Disney, a annoncé le 12 novembre 2019 comme date de sortie de Disney+, sa prochaine plateforme de streaming vidéo à la demande. Le premier acteur du secteur à ressentir la chaleur, semble-t-il, a été Netflix qui a apparemment versé plus de 7 milliards de dollars en valeur marchande, suite à l'annonce de Disney.

Disney n'est pas la seule entreprise à venir pour le gâteau de Netflix. Le mois dernier, Apple a dévoilé sa plateforme de streaming, Apple TV+. Contrairement à ses autres services, Apple TV+ sera disponible sur les appareils concurrents.

Perdre plus de 7 milliards de dollars en valorisation boursière en raison du lancement proposé d'une plate-forme concurrente est davantage un signal d'alarme pour Netflix. La bataille imminente pour le marché du streaming vidéo à la demande rappelle le marché de la location de vidéos au début des années 1990, lorsque Netflix est devenu le leader du marché malgré un concurrent beaucoup plus important dans Blockbuster.

D'après Wondery Guerres d'affaires podcast, Blockbuster n'a pas considéré l'incursion de Netflix dans le modèle de streaming de films comme une menace au stade initial. Tout comme avec la bataille de l'époque de la location de vidéos, les producteurs de contenu, ainsi que les consommateurs, seront les plus grands bénéficiaires de la bataille imminente sur le marché mondial du streaming vidéo.

Publicité

L'avantage Disney +

Avengers: guerres à l'infini

Il ne fait aucun doute que Disney est un mastodonte de contenu et Disney + donnera accès à du contenu exclusif – anciens et nouveaux – à 6.99 $ par mois, ce qui est inférieur au niveau d'abonnement le plus bas sur Netflix de 7.99 $ par mois.

À partir des films de 2019, Disney+ sera la plateforme de streaming exclusive pour toutes les filiales de Disney, notamment Disney, Pixar, Fox, Lucasfilm et Marvel Studios. En outre, le géant des médias aurait un gamme de contenu exclusif original pour Disney +.

Disney retirera probablement son contenu, et celui de l'une de ses filiales, de Netflix lorsque Disney+ sera finalement lancé. Si cela se produit, Netflix pourrait perdre de nombreuses émissions et franchises de films populaires y compris Coco de Pixar, tout l'univers cinématographique Marvel, tous les épisodes et retombées de Star Wars et même Family Guy.

Mais tout n'est pas sombre.

Soyez le plus intelligent de la pièce

Rejoignez les 30,000 5 abonnés qui reçoivent Techpoint Digest, un tour d'horizon hebdomadaire et quotidien amusant de XNUMX minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Politique PG-13 uniquement de Disney ; un marché potentiellement important pour Netflix

Disney + est destiné aux familles, ce qui signifie «non R-évalué" films. Cela laisse Netflix avec un grand marché à explorer et à encaisser.

Disney a un plus grand pouvoir financier pour se battre sur le marché du streaming, mais dans l'état actuel des choses, Netflix s'engage sur la voie de l'acquisition de contenu que Disney ou l'une de ses filiales ne traitera pas.

Exemple concret ; Netflix, ces derniers temps, a accéléré l'acquisition d'anime sur sa plate-forme, en ajoutant plus d'une douzaine d'autres rien qu'en 2019 – une tentative agressive de conquérir le marché mondial des fans d'animation japonais.

Qu'y a-t-il pour les créateurs de contenu local africains ?

entretien avec ajebo 45

L'année dernière, Netflix a commencé à jouer au jeu du contenu local en Afrique, un marché sur lequel Disney ne joue pas pour le moment. La plateforme de streaming a obtenu son premier film Nollywood original quand il a acquise les droits de distribution mondiaux pour cœur de Lion -- un film de l'actrice de Nollywood, Genevieve Nnaji.

Avant cela, vers la fin de l'année dernière, Netflix a annoncé qu'il était première série africaine originale intitulé "Reine Sono» débutera cette année. Et en avril 2019, la société de streaming a annoncé son première série animée africaine originale  -- L'équipe de Mama K 4.

Le fait que Disney+ ne sera pas disponible en Afrique jusqu'à ce que 2021, sauf qu'il y a un changement dans son calendrier de déploiement mondial, se traduit par une forme d'avance pour Netflix, alors qu'il poursuit son exploration de contenu pertinent localement avec un attrait mondial.

Cela devrait être une bonne nouvelle pour les producteurs de contenus africains, qui en seront les plus grands bénéficiaires. Cela pourrait signifier un meilleur accès aux fonds, pour produire un contenu de qualité et de classe mondiale, tout en ayant leur contenu distribué à l'échelle mondiale.

De toute évidence, il y a plus à venir pour les créateurs de contenu africains dans la lutte pour la domination du marché de l'industrie du streaming comme Netflix budget contenu pour 2019 devrait atteindre 15 milliards de dollars.

Et tout comme Emeka Erem, une Comédien et animateur nigérian populairement connu sous le nom d'Ajebo, le dit : "Netflix à venir pour le contenu africain est un bond en avant majeur pour les producteurs de contenu sur le continent."

"Outre Netflix, le marché africain a besoin de plus de plateformes de streaming internationales pour alimenter la distribution mondiale du contenu africain."


Lecture suggéréeComment Ajebo s'est créé une niche dans l'industrie de la comédie nigériane en utilisant l'animation


Ajebo souligne que la culture cinématographique au Nigeria se développe mais pas suffisamment pour encourager les producteurs de films. Il pense que c'est l'une des principales raisons pour lesquelles Netflix était une meilleure affaire pour Nnaji. cœur de Lion.

Selon un reportage, "The Wedding Party 2-Destination Dubai" d'EbonyLife Film est le film Nollywood le plus rentable de tous les temps, récoltant plus de ₦ 500 millions. Mais cela représente encore environ un tiers des 3.8 millions de dollars (₦ 1.385 milliard) que Nnaji aurait reçus de Netflix pour cœur de Lion.

Ajebo, qui a hâte de réaliser très prochainement un film d'animation, est enthousiasmé par les récentes activités de Netflix en Afrique. Il pense que la première série animée africaine originale de Netflix aura un impact positif sur le marché de l'animation africaine qui, selon lui, est toujours en évolution.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Mobile & African Tech Enthusiast │ Data Analyst │ Musique
Mobile & African Tech Enthusiast │ Data Analyst │ Musique
Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Mobile & African Tech Enthusiast │ Data Analyst │ Musique

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe