Le fondateur d'Econet, Strive Masiyiwa, annonce un fonds de 100 millions de dollars pour les entrepreneurs ruraux au Zimbabwe

·
7 février 2019
·
2 min read

Strive Masiyiwa, fondateur et président du groupe de télécommunications de renommée mondiale, Econet Wireless, a annoncé, avec sa femme, un fonds de 100 millions de dollars, spécifiquement destiné aux entrepreneurs ruraux/entreprises à vocation rurale au Zimbabwe au cours des 5 prochaines années.

Selon Masiyiwa, le Fonds de défi rural Masiyiwa (comme on le surnomme) provient des finances personnelles de lui et de sa femme.

"Cette initiative ne réduit pas notre engagement dans d'autres domaines de nos efforts philanthropiques, notamment l'éducation et l'initiative d'assainissement et d'eau de 60 millions de dollars à Harare", a déclaré Masiyiwa dans un communiqué officiel.

Les fonds seront décaissés sous forme de prêts par l'intermédiaire de Steward Bank (un membre du groupe Econet), selon un certain nombre de critères :

Publicité
  • 25% doivent être mis de côté pour une région du Zimbabwe appelée Matabeleland
  • Les femmes doivent obtenir au moins 50 %
  • Les jeunes doivent être au centre
  • Les commerces traditionnels comme les magasins et les broyeurs seront exclus.
  • Nous voulons voir une nouvelle génération d'entreprises, pour réaliser mon rêve de #ReImagineRural.
  • Minimum : 1000 10,000 $, maximum XNUMX XNUMX $.
  • Aucune garantie
  • Intérêt maximum 5%
  • Les remboursements iront dans le fonds de roulement
  • Tous les entrepreneurs doivent suivre une formation avant de prêter
  • Pas de lobbying politique pour obtenir un soutien

Tout en défiant d'autres milliardaires africains comme lui de "soutenir également l'entrepreneuriat de masse en Afrique", Masiyiwa a déclaré que sa femme s'efforçait de "faire adopter ce concept par d'autres philanthropes, afin que nous puissions pousser dans d'autres pays africains".

Il n'y a cependant pas encore de détails sur la manière dont les entrepreneurs peuvent demander à bénéficier du fonds.

Strive Masiyiwa n'est pas le seul milliardaire africain qui s'est engagé à soutenir massivement les entrepreneurs du continent. En 2015, le milliardaire nigérian et président de l'UBA, Tony Elumelu, a annoncé son fonds TEEP de 100 millions, qui gère un programme similaire à celui de Masiyiwa - bien qu'avec des subventions sans intérêt - et est actuellement dans son cinquième itération.


Vous avez un pourboire? Nos journalistes sont prêts à creuser plus profondément. S'il vous plaît partager vos idées et informations et aidez-nous à découvrir les histoires qui comptent.

Je me harcèle parce que je me fais faire ce à quoi je pense. Retrouvez-moi sur Twitter @MuyoSan.
Je me harcèle parce que je me fais faire ce à quoi je pense. Retrouvez-moi sur Twitter @MuyoSan.
Abonnez-vous à Techpoint Digest
Rejoignez des milliers d'abonnés pour recevoir notre tour d'horizon hebdomadaire et quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, directement dans votre boîte de réception, des heures avant tout le monde.
Il s'agit d'un tour d'horizon quotidien de 5 minutes des événements technologiques africains et mondiaux, envoyé directement dans votre boîte de réception, entre 5 h et 7 h (WAT) tous les jours de la semaine ! 
Abonnement au résumé

Essayez-le, vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Politique de confidentialité.

Je me harcèle parce que je me fais faire ce à quoi je pense. Retrouvez-moi sur Twitter @MuyoSan.

Autres histoires

43b, Emina Cres, Allen, Ikeja.

 Techpremier Media Limited. Tous les droits sont réservés
loupe